Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/02/2010

Batibouw 2010 est lancé sur le thème de l'énergie renouvelable

La mise en marche de 240 panneaux solaires a officiellement lancé l'édition 2010 de Batibouw ce jeudi. Des panneaux qui alimentent en électricité le palais n°10 exclusivement consacré à l'énergie photovoltaïque, l'un des thèmes phares de cette édition très verte. Seuls les professionnels de la construction sont attendus ce vendredi avant l'ouverture au public samedi matin.

P1020508.JPG

 

Pas de chance, le soleil n'était pas au rendez-vous jeudi matin lors de la mise en marche des 240 panneaux photovoltaïques qui trônent devant les palais 5 et 10. L'idée : illustrer le thème de cette édition 2010 en alimentant (partiellement) le palais 10 en électricité verte. Une initiative conjointe des organisateurs et de deux sociétés présentes depuis plusieurs années au salon : Sunswitch et Izen.

"Les panneaux produisent du courant continu d'une puissance maximale de 48 kilowatts", explique le directeur commercial de Sunswitch, Denis Thomas. "Ce courant est transformé en courant alternatif via un appareil que l'on appelle un onduleur et se retrouve directement branché sur le panneau général de distribution du palais 10". De quoi partiellement alimenter le bâtiment qui a également besoin d'électricité la nuit, lorsque les panneaux ne produisent plus rien.

 

P1020512.JPG

 

Et s'il pleut?

"Ce système fonctionne par temps nuageux également mais il est clair que le rendement est moindre", ajoute Denis Thomas. "Il dépend de l'énergie lumineuse qui est nettement moins intense lorsqu'on a un ciel gris". Soit, mais en Belgique, le ciel bleu, on connaît deux mois par an lorsqu'on a de la chance. On peut donc logiquement se demander si l'investissement vaut le coups pour un particulier : "A midi, on aura produit l'équivalent de la moitié de la consommation d'un ménage wallon moyen sur un an", répond Denis Thomas. "Ce à quoi il faut encore ajouter les nombreuses êtes des pouvoirs publics".

Les aides publiques

Depuis le mois d'octobre, les régions ne financent plus 50% des installations de panneaux photovoltaïques comme c'était le cas avant. Mais du côté des revendeurs, on assure que cette mesure est plus que compensée par une baisse importante du prix du matériel et le maintien des certificats verts. "Dès qu'on produit une certaine quantité d'énergie verte", ajoute Denis Thomas. "On reçoit des certificats de la région que l'on peut revendre. Ce à quoi il faut ajouter des réductions d'impôts de l'ordre de 40% des investissements".

 

P1020521.JPG


Alors... pas chers les panneaux solaires?

Tout dépend de la consommation d'électricité de la maison, de la superficie de toiture disponible et de la quantité d'énergie que l'on veut couvrir avec les panneaux. "En moyenne, les gens installent 4KW de panneaux voltaïque, ce qui revient à environs 25m2 de panneaux pour un coût de 17.000 euros TVA comprise" explique Denis Thomas. Un bel investissement qui serait rentabilisé après 4 ou 5 ans pour des panneaux qui disposeraient d'une longévité de "plus de 25 ans" d'après les différents revendeurs qui s'accordent sur ce sujet.

Les coûts baissent, comme les aides publiques, et le matériel, lui, évolue. Le palais 10 du Heysel est intégralement consacré à ce type d'énergie et compte nombre de fournisseurs prêts à répondre à toutes vos questions.

Il faut préciser que les panneaux photovoltaïques fournissent uniquement de l'électricité et qu'habituellement, une bonne partie des dépenses en électricité est utilisée pour chauffer le bâtiment. Il serait donc intéressant de se rendre aux stands qui abordent l'isolation de la maison également.

 

P1020525.JPG

 

 

04/03/2009

Vidéo - Les panneaux solaires

03/03/2009

ZEN Renewables : panneaux solaires à double fonction

photo 12 ZENRenewables.JPGCes panneaux sont combinés, d’une part, à un chauffe-eau solaire pour la production d’eau chaude sanitaire et, d’autre part, à un transformateur pour produire de l’électricité. Le système PVTwin associe tant les cellules solaires pour générer de l’électricité qu’une plaque d’absorption thermique pour recueillir la chaleur solaire.

Une surface de 2,8 m² permet d’économiser annuellement 140 m³ de gaz naturel et de produire 250 kWh d’électricité. Grâce à un raccordement au réseau, l’électricité peut être utilisée immédiatement dans la maison. Le circuit thermique est basé sur le principe du système de retour. Il offre une protection élevée pour le collecteur et l’absorbant et demande peu d’entretien. Les systèmes PVTwin existent en 3 dimensions : 2,8 m², 4,2 m² et 5,6 m².
Info. : Zen – Production - Palais 12, stand 209