Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/03/2010

Quand la toile se fait design

plafond.jpgBarrisol, une société qui oscille entre innovation et design. Elle est un des leaders du plafond tendu. Depuis 40 ans, elle commercialise un procédé consistant à utiliser des toiles pour couvrir des plafonds. Aujourd’hui, elle va plus loin en transposant ce principe au revêtement mural et à la création d'objets. Rencontre avec Philippe Mahieu, sales director benelux.

Présentez nous la société Barrisol.

Nous avons été les premiers à avoir créé le plafond tendu, démontable et remontable. Ce système a un très beau rendu et est très acoustique. Depuis les années 70, nous n’avons cessé d’innover en basant toujours nos actions sur la sécurité, la performance, la technique, l’efficacité, l’esthétique et la qualité. Notre but ? Présenter des produits avec un niveau unique de technique et d’esthétique.

Comment fonctionne le plafond tendu ?

C’est une toile qui est étirée de mur en mur grâce à des lisses. Elles sont fixées sur la périphérie des murs et restent apparentes après la pose du plafond tendu. En PVC, elles sont 100% recyclables. Via ce même système, il est aujourd’hui possible de réaliser des cloisons et des murs en 3D. Concaves ou convexes. Sans oublier que Barrisol offre une multitude de possibilités d’aménagement, pour personnaliser un espace ou créer une signalétique. Avec des imprimés de toutes sortes, entre autre.

DSC_0332.JPG

C’est-à-dire ?

Nos plafonds et nos murs participent grandement à la décoration intérieure d’une maison. Sur la toile, sont imprimés motifs, dessins, reproductions et même photos. Il est également possible de choisir des tissus en velours. Elles sont associées aux 150 teintes et finitions disponibles. Cela permet une personnalisation extrême de votre pièce. Paysage champêtre, forêt, fleur, animal, ville et même votre portrait, tout est possible. Grâce à ces décors imprimés, vous créez une pièce reflétant vos envies et goûts personnels.

 
DSC_0412.JPG

Et avec des jeux de lumière aussi…

Oui, en effet. Grâce à différents types de spots, nous pouvons sculpter les volumes de votre pièce et mettre en exergue les différents imprimés de vos plafonds ou murs. Nos systèmes lumineux sont parfois munis de dispositifs de variations de couleurs. Cette solution confère un design unique à votre intérieur.

DSC_0338.JPG

Avec ce système, aujourd’hui, vous allez encore plus loin en fabriquant des lampadaires très design. Ils allient la toile tendue, les imprimés et la lumière.

Exactement. Et, c’est grâce à ces nouvelles créations, que nous participons au parcours Design organisé par Batibouw. Nous avons utilisé la souplesse de nos toiles et la flexibilité des profils en aluminium, pour donner vie à de véritables meubles lumineux très stylisés. Toutes les formes peuvent être réalisées. De la plus classique à la plus avant-gardiste. C’est une immense liberté dans l’inventivité.

02/03/2010

Se cuisiner un style

Manger est essentiel. Et agréable aussi ! La cuisine est, logiquement, un lieu clé de votre maison. Son utilité est indiscutable. Véritable pièce à vivre et à partager, elle est aujourd’hui conviviale et au centre de multiples liens sociaux. S’émancipant de son rôle de lieu secret exclusivement réservé aux épouses, la cuisine s’affranchit en s’ouvrant sur les autres pièces. Impertinente, elle est placée bien en vue dans votre habitat. Raison pour bien penser son look.

DSC_0087.JPGQuelles sont les tendances actuelles? Comment rendre cette pièce attractive? Les réponses sont nombreuses. Malgré tout, plusieurs manières d’aménager votre cuisine reviennent souvent, se positionnant comment les plus grands succès du marché. En effet, quelques tendances sont prégnantes en 2010.

Selon le vendeur de chez Arclinea, une société italienne créatrice de cuisines de luxe, la mode va au « mixage bois/pierre, des matières brutes, pures et ancestrales ». Michel Saint-André de l’entreprise du même nom, confirme cette mouvance et rajoute que « nombreux clients optent pour de matières naturelles mais ces dernières doivent s’insérer dans des lignes épurées et modernes. Même si certains modèles rustiques et provençales ont toujours des adeptes. »

La vendeuse de chez Aga, cuisines très rustiques fonctionnant selon un procédé ancestral, remarque, quant à elle que la plus grande demande des clients est les îlots, ces meubles de cuisine massifs à placer au centre de la cuisine. « Pourquoi un tel engouement ?, précise-telle. Ils sont conviviales, pratiques, sociables car ils permettent un large contact avec le reste de la maison. Ils indiquent une évolution dans la manière de vivre. Une sortie de l’anonymat. Et un affranchissement de la cuisine fermée et cloisonnée. »

Quelle déco choisir ?

Outre ces tendances générales, en matière de style, tout est permis ! Design, rustiques, urbains, provençal ou encore ultra-futuristes,… les cuisines sont aussi variées que les goûts sont dans la nature. Trouver le style de cuisine qui nous convient est une affaire de feeling et de penchants personnels. On dit souvent que la cuisine est l'âme de la maison, il faut donc que cette âme respire au même air que vous. Voici donc un petit guide des différentes tendances et des grands courants actuels.

Le style traditionnel

DSC_0229.JPG

Les cuisines dites traditionnelles sont soit constituées de bois naturel soit totalement laquées en blanc. Elles offrent un équilibre entre passé et future et bénéficient d’un cachet et d’une finesse bien présente. La star de ces cuisines ? Les matériaux nobles et bruts. À savoir le bois, la pierre ou l’ardoise. Son petit plus réside dans sa chaleur et sa convivialité.

Le style provençal

DSC_0270.JPG

Du style provençal émane une ambiance chaleureuse. Les fabricants de ce type d'aménagement ont l'art de combiner les matériaux typiques provençaux comme les tomettes, le bois, les pierres avec le béton, l'aluminium, le marbre ou le granit. Ils privilégient également les nouvelles teintes symbolisant la Provence : le beige, le brun, le rouge, avec quelques pointes de gris. C'est le choix idéal si vous voulez profiter d'un intérieur ensoleillé et qui sent bon la lavande et le pastis.

Le style coloré

DSC_0295.JPG

Ici, les couleurs tiennent le haut du pavé. Et cette année, le rouge semble particulièrement être au centre des attentions. Carmin, vif ou encore tirant vers le rose, ce coloris est largement de la partie et s’invite allégrement dans notre cuisine. Pour un look vitaminé, stimulant mais, néanmoins, parfois un peu très trop agressif, surtout aux réveils. Ce type de décoration est idéal pour injecter du tonus et du peps à votre pièce. Attention, tenez bien compte qu’une couleur forte doit être assortie à la vaisselle, aux torchons, aux décorations pour éviter les fautes de goûts et les associations de teintes douteuses.

Le style design

DSC_0276.JPG

Fanas de l’innovation et des nouvelles tendances ? Les cuisines design sont faites pour vous. Elles font la part belle aux matériaux nouveaux, comme, par exemple, le Corian qui trouve une place sur le plan de travail ou le plaquage des portes. Une des caractéristiques de ce style est l’épuration des lignes. Le minimalisme et la sobriété sont au rendez-vous, conférant au lieu un aspect prodigieux et grandiose mais parfois un peu froid.

Le style charme

DSC_0260.JPG

Une grande sensation de calme et de délicatesse s’évapore délicatement de ces cuisines. À la forme un peu passéiste, elles offrent au bois une place de choix, qu’il soit brut ou coloré. Le tout est de créer une homogénéité dans le ton et dans les teintes. L’esprit est, sans conteste, champêtre, campagnard, voire romantique. Élégantes et classes, elles confèrent une uniformité et un équilibre à la pièce. Rien ne doit venir contrarier le regard.

 

C'est par ICI pour découvrir d'autres modèles exposés à Batibouw.

26/02/2010

Quand la baignoire devient bijou - Parcours Design

DSC_0052.JPGLa salle de bain, un endroit essentiel dans une maison. Un lieu de bien-être et de confort aussi. Et pourquoi pas un temple dédié au design?
C’est en tout cas le pari de la société Aquamass, exposée au palais 7. Reprise dans le Parcours Design et en lice pour les Belgian Building Awards, elle propose des baignoires créatives, singulières, innovantes. En rupture par rapport à l’approche classique de l’objet. Aquamass bouscule et secoue les diktats. Et fait surtout la part belle au design en collaborant avec des grands noms comme Xavier Lust, Hicham Lahlou et Paolo Chipiron.

Sur son stand, les couleurs ne manquent pas. Loin de là. Vert fluo, imprimés baroques, peau de vache, les baignoires se parent de robes osées et originales. Une d’entre elles est même rose fuchsia. « Le designer, Michel Boucquillon, a voulu faire un clin d’œil à notre adhésion à la Ligue des optimistes », explique la porte-parole de la marque Joanna Calligaro. « Et comme leur couleur phare est le rose. On a voulu habiller nos produits de cette couleur pepsy et chaleureuse. » Jean-Paul Piron, administrateur délégué de l’entreprise, conscient de la crise anxiolytique qui touche la société et qui menace de conduire à la sinistrose, a voulu, avec cette création, réinjecté un peu de bonne humeur et d’optimisme dans le quotidien et surtout dans les salles de bain.

Mais, la star incontestée de la marque est la DIP balnéo, réalisée en Plasticryl, une matière novatrice dans le domaine sanitaire. « C’est notre meilleure vente », précise la porte-parole. Les particularités de cette baignoire ? 24 jets d’air disposés au fonds de la baignoire, une multitude de bulles destinées à délasser, détendre et décontracter. Pour s’offrir ce produit, cette « petite folie », il faudra compter pas moins de 4 500 euros.

DSC_0061.JPG

Et à qui est destiné ce type de produit alliant utilité et design ? « Nos baignoires sont faites, par exemple, pour des jeunes personnes qui emménagent dans un loft et qui veulent le décorer de manière originale, stylée et tendance », précise encore la porte-parole. « Elles sont destinées à des individus qui désirent la qualité et la beauté, la pureté des formes. Tout en jouissant d’un brin de folie et de créativité. » C’est que la marque propose des produits à l’inventivité réelle, comme une baignoire ronde, en forme de baleine, parée d’éclats rappelant le diamant ou encore travaillée à la feuille d’or. « Et le prix est intéressant » , rajoute Joanna Calligaro. « Nos créations commencent à 1 400 euros. Un coût accessible, pour combiner beauté et qualité dans sa salle de bain. » Enfin, tout est relatif, puisqu’une baignoire traditionnelle coûte 300-400 euros. Mais, apparemment, le design et l’audace ont un prix. Quand le bain devient objet d’art et de luxe, le coût est à la hauteur.

DSC_0059.JPG
DSC_0055.JPG
DSC_0053.JPG

25/02/2010

La maison ouvre grand ses portes

DSC_0003.JPGAh, home sweet home. Une expression qui prend tout son sens au Salon Batibouw. Car oui, l’édition 2010 a débuté aujourd’hui. Enfin, quasiment, puisque ce jeudi et ce vendredi, seuls les professionnels et les journalistes sont conviés à découvrir les différents stands du Heizel. Par contre, samedi, c’est le grand jour. L’ouverture o-ffi-ci-elle.

Avoir la maison de ses rêves ? C’est par ici que ça se passe ! Pendant plus de dix jours, du jeudi 25 février, donc, au dimanche 7 mars, Brussels Expo accueille et fait découvrir le secteur de la construction, de la rénovation mais aussi de l’aménagement d’intérieur. Pas moins de mille exposants se sont donnés rendez-vous pour vous informer, vous aiguiller et répondre à vos questions.

L’invité vedette de cette nouvelle exposition est (comme toujours en ce moment ?) la construction durable. La maison passive est plus que jamais un enjeu de taille dans le secteur de l’habitat. Un des plus grands défis du XXIème siècle. Economies d’énergie, isolation, énergies renouvelables, vitrages luttant contre les pertes de chaleur, chauffages aux pellets, murs en liège,… toutes ces thématiques sont largement abordées au sein de ce salon. Le vert est la couleur de base, cette année. Indéniablement. Et pour marquer le coup, le Palais 10 est entièrement consacré à ce sujet tellement en vogue. Vous y trouverez tous les renseignements sur la création énergétique avec des panneaux photovoltaïques et des éoliennes.

De l’écologie à toute les sauces car le salon propose également une initiative spécifique en marge de l’exposition: le Parcours Eco. Comme chaque année, Batibouw mène les visiteurs sur le chemin de l’écologie. Cette activité permet d’identifier facilement les produits et services écologiques et à faible consommation d’énergie présents sur le marche. Dépliants gratuits et conseillers sont à disposition. De plus, les exposants participants sont lancés dans une course. Le prix ? Recevoir l’ECO Award tant désiré : être élu le produit ou service le plus écologique.

Le Heizel prête également une attention particulière et accrue à l’innovation et au design. Plein feu sur ces deux thèmes qui sont au centre de deux parcours menant le visiteur au gré de stands triés sur le volet. Organisé pour la première fois cette année, le Parcours Design dévoile et exhibe les produits utiles et pratiques au design étonnant, déroutant, voire bizarre. Côté innovation, le Parcours se concentre davantage sur les nouveautés technologiques. Ces deux initiatives sont, elles aussi, attachées à un « bataille » entre exposants. Et pour cause ! Les nominés concourent pour l’Innovation Award et le Design Award. Ces deux prix seront remis au cours des prestigieux Belgian Building Awards le mercredi 3 mars à l’Auditorium 2000.

En attendant cette soirée de remise de prix, samedi, le salon ouvre grand ses portes au public. Pour dix jours construits autour de l’habitat. La maison va dévoiler ses moindres recoins…

Les premières photos du salon, c'est ICI