Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

02/03/2009

Immobilier Professionnel : - 59% !

PHOTO VELUX.jpg
La crise nous aura appris que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, mais que la lumière finit toujours par en redescendre ! (Doc. :Velux)

Dans son rapport annuel (Investment Atlas 2009 - parution fin février 2009) établi sur base des investissements réalisés sur le marché mondial de l’immobilier professionnel, Cushman & Wakefield fait état d’une diminution de 59% du volume total des transactions entre 2007 (809 milliards €) et 2008 (335 milliards €). Cette chute est moins spectaculaire en Belgique, où 3 milliards ont été investis en 2008, contre 4,55 milliards en 2007 (soit une diminution de 34%).


Comme l’explique Jef Van Doorslaer (Head of Research Cushman & Wakefield Belgium) : « Les investissement en immobilier de bureau ont chuté d’un tiers en raison de l’absence quasi-totale d’activité durant le dernier trimestre 2008. Par contre les investissements en immobilier commercial et en immobilier industriel restent au niveau des années-records 2006 et 2007. Ainsi, l’immobilier industriel (et particulièrement celui de la logistique) conforte sa place dans le marché belge de l’investissement où il représente désormais 20% du volume total des transactions. ».

Pour 2009, le consultant prévoit une nouvelle diminution des volumes au niveau mondial (317,7 milliards €) et rappelle qu’en 2008, la chute la plus spectaculaire a été enregistrée en Amérique du nord ( moins 73% - 89,5 milliards € en 2008 contre 337 en 2008 ) suivie par l’Europe ( moins 52% - de 283 à 137,3 milliards € ), et l’Asie ( moins 45% - de 182,7 à 101 milliards d’euros). L’Amérique latine s’est révélée être le marché le plus robuste, limitant les dégâts avec une chute de 9% seulement (passant de 7,6 à 6,9 milliards d’euros). Zone d’investissement la plus recherchée du monde, l’Europe a représenté 41% de toutes les transactions, contre 30% en Asie. En moyenne, la correction des valeurs dans les marchés mûrs a sans doute atteint un maximum. Après une baisse d’activité qui continuera à s’étendre sur les prochains mois, on s’attend à une légère croissance de la demande en France et peut-être en Allemagne vers la fin 2009. L’Amérique latine pourrait finir l’année en beauté, si l’économie locale s’en tient aux actuelles prévisions favorables.

Par contre, l’Asie semble promise à la baisse poursuivie de son activité, jusqu’à ce que des valeurs corrigées finissent par attirer de nouveaux investisseurs. Pour la plupart des marchés globaux, une reprise est possible durant le second semestre 2009 mais ses effets ne seront sensibles avant la mi-2010, période à laquelle on devrait observer une stabilisation des loyers.

Investissements Immobiliers Professionnels dans le monde (Source : Cushman & Wakefield)

ScreenShot027.jpg

Les commentaires sont fermés.