Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/02/2009

Crédits hypothécaires et prix du marché

Si ces mesures sont autant d’arguments favorables à une relance, il convient aussi de s’intéresser à la capacité d’emprunt du public. Mis en perspective sur une période de 10 ans on relève que le montant moyen de tous les crédits hypothécaires octroyés est passé de 60.623 € en 1998 à 100.938 € au premier semestre 2008, soit une augmentation de 66,5% en 10 ans. La hausse la plus importante (89 %) est observée dans les montants consacrés aux achats et la plus faible (18,5%) à ceux de la rénovation.

Pour la construction, le montant moyen a augmenté de 70% pendant la dernière décennie. A noter que depuis 2005, le montant moyen pour les achats était supérieur à celui des achats + transformations, dont la somme était elle-même plus élevée que pour la construction. Au premier semestre 2008, le montant moyen pour les achats + transformations a dépassé, pour la première fois, celui des achats.


Destination des crédits hypothécaires (source : Union Professionnelle du Crédit)

 

ScreenShot019.jpg

Evolution du coût de l’immobilier (Source : Union Professionnelle du Crédit)

 

ScreenShot020.jpg

A un autre niveau, on constate que les emprunts pour achats constituent toujours la principale rubrique des crédits hypothécaires. Au premier semestre de 2008, ceux-ci ont représenté 49% de la production en nombre et 61,5% en valeur. En mettant cette rubrique en rapport avec l’évolution des prix de l’immobilier on relève que la multiplication par deux du montant moyen des crédits hypothécaires destiné aux achats pour la période 1997 - 2007 a longtemps suivi l’augmentation du marché de l’immobilier : +131% pour les appartements et +136% pour les maisons.

Depuis 2006, le montant moyen semble toutefois avoir atteint un plafond qui oscille autour des 125.000 €. A noter également que l’ensemble des biens immobiliers devrait connaître une baisse moyenne de leurs valeurs comprise entre 5 et 10% durant la période 2008>2009.

Les commentaires sont fermés.